Espace médiéval d'Eaucourt : voyage en images au moyen-âge...

La forge et le forgeron au Moyen Âge...

Art et technique de la forge

Le forgeron occupe, au Moyen Âge, un rôle de tout premier plan. Il réalise tous les outils nécessaires à l'agriculture (socs de charrues, lames d'outils...), mais aussi les clous, ferrures de portes, fers à cheval. Il a également en charge la création de l'attirail des soldats : casques, épées, armures... On désigne donc par forge le travail du métal à chaud, grâce à un un marteau et d'une enclume.

Le métier de forgeron a alors atteint un très haut niveau de perfectionnement. Plusieurs métaux étaient utilisés, dont notamment le fer et l'acier.

Les forgerons officiaient généralement dans les villages, contrairement à la plupart des autres corps de métiers (tisserands, meuniers...) qui oeuvraient principalement à l'extérieur des villages. Le métier de forgeron se décline en différentes spécialités : maréchal ferrant, serrurier, faiseur de cercles, faiseur de charrue, maréchal, chaudronnier, maréchal des forges...

Bigliographie sur la forge et les forgerons

  • Bergland H., Arts et techniques de la forge, éditions Vial, 2006
  • Agricola G. (traduit de l'édition originale latine de 1556 par Albert France-Lanord), De Re Metallica, éditeur Gérard-Klopps, Paris, 1992.
  • Arnoux M., Mineurs, férons, et maîtres de forges : études sur la production du fer dans la Normandie du Moyen Âge, XIe-XVe siècles, CTHS, Paris, 1993.
  • Fino J. F., « Notes sur la production du fer et la fabrication des armes en France au Moyen Âge », Gladius, 1963-1964, p. 47-66.
  • Fossier R., Le Travail au Moyen Age, « La vie quotidienne », Hachette Littératures, Paris, 2000, p. 229
  • France-Lanord A., « La fabrication des épées mérovingiennes et carolingiennes », Revue de Métallurgie, 49, 1952, p. 411-422.
  • Mangin M. et alii, Forgerons et paysans des campagnes d'Alésia (Haut-Auxois, Côte d'Or) : la terre, le fer, la route en pays mondubien (Ier s. av. -VIIIe s. ap. J.-C.), CNRS, Paris, 2000, p. 385-386.
  • Mangin M., Le fer, « Archéologiques », Errances, Paris, 2004.
  • Zschokke B., « Du damassé et des lames de Damas », Revue de Métallurgie, 21, 1924, p. 635-669.